331565-img-33162-hr_jpg.jpg

La politique "énergie /climat" commence à poser de sérieux problèmes aux états membres, petit rappel, en 2008 "le paquet énergie climat" a été adopté au titre de la lutte contre le réchauffement climatique. 2 rapports publiés coup sur coup viennent de démontrer que l'affaire, présente un bilan peu satisfaisant. Les objectifs étaient simples, permettre la réalisation de l'objectif « 20-20-20 » ou « 3x20 » visant à :

  • faire passer la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen à 20 % ;
  • réduire les émissions de CO2 des pays de l'Union de 20 % ;
  • accroître l'efficacité énergétique de 20 % d'ici à 2020.

Tous les états membres ont déployé des politiques très volontaristes de subventions, solaire et éolien en tête... le problème c'est que cette énergie qui paraît gratuite ne l'est pas du tout si on prend en compte tous les couts indirects. Par exemple, Il faut souvent dessiner à grands frais le réseau électrique, en Allemagne, le vent souffle au nord mais les pics de consommation sont plutôt sud. La logique est d'autant plus contestable qu' il s'agit d'énergie intermittente. Le vent souffle un tiers du temps, et donc, cela impose un faible amortissement du capital investi. Par ailleurs des dépenses importantes sont payées par le contribuable et par les consommateurs dont la facture gonfle... gonfle. On parle d'un surcoût de 15 à 25 milliards d'euros par an concernant ce surcoût ! On voit le nombre de foyers concerné par la précarité énergétique se multiplier et les industries qui ont de plus en plus de mal à rester compétitives, avec ce sur cout énergétique !

Tout ça tombe au plus mauvais moment, pile quand la croissance européenne aurait bien besoin d'un coup de pouce !

La montée en puissance des renouvelables n'a en plus pas changé grand-chose dans le bilan énergétique globale des émissions de la nation France, qui a un mix électrique essentiellement nucléaire. En Allemagne c'est encore pire car pour complémenter les renouvelables les Allemands ont ressorti du placard les vieilles centrales à charbon, si bien que jamais, ils n'ont autant pollué ni même rejeté autant de gaz à effet de serre.
Le bilan du paquet énergie climat, est désastreux : une énergie bien plus chère et pas plus verte.. Il est grand temps de tout remettre à plat et de mettre le paquet sur ce qui rapporte vraiment des économies en terme de rejet : la sobriété énergétique